“Just because most do not make it, does not mean you cannot”, Grant Cardone

Je me rappellerai de 2017 comme une des années de ma vie ayant été l’une des plus enrichissantes, à la fois professionnellement mais surtout sur le plan personnel. Ce fut le moment de pleinement prendre conscience de la complexité du monde qui nous entoure, des ses opportunités et des choix de vie qui s’offrent à tout un chacun.

Le but de cet article sera de démontrer comment le développement personnel au travers de cette expérience m’a permis d’effectuer un bond de géant vers l’avenir, et par la même occasion de vous apporter quelques pistes de réflexion sur nos buts, rêves et objectifs. Pour être tout à fait honnête, avant d’avoir vécu cette année, j’avais une vision qui malheureusement ne me permettait pas d’envisager l’accomplissement de grands objectifs personnels, ni même les vecteurs nécessaires à leur réalisation. Bien sûr, cette prise de conscience n’a été possible qu’une fois être sorti de ma zone de confort et parti de la France pour la États-Unis, en tant qu’étudiant. L’expérience qui en découla fut si enrichissante, stimulante et motivante que l’écrire afin de la partager m’a semblé une idée intéressante.

Voici l’expérience que je vais tenter de partager avec vous. Cet article sera suivi de quelques ouvrages dont je recommande la lecture à toute personne désireuse de progresser personnellement.

Note: Cette expérience étant personnelle, il est normal que vous ne soyez pas en total accord avec toutes les notions évoquées ci-dessous. Je voudrais souligner le fait qu’aucune critique n’est émise dans ce texte, mais qu’il s’agit plus d’une invitation à la réflexion de chacun sur ses propres objectifs et ambitions.

1- Parcours Personnel

 

Pour ceux qui ne me connaitraient pas, je m’appelle Pierre COLLARD, étudiant en Architecture et Ingénierie des Systèmes d’Informations. Mon travail consiste principalement à aider les entreprises à améliorer leur productivité par l’intermédiaire des dernières tendances technologiques, avec une spécialité sur les solutions réseaux, cybersécurité et datacenters. Au moment où j’écris ces lignes (Avril 2018), j’ai actuellement 23 ans, 8 fois certifié par de grands acteurs du marché du digital (Microsoft, Cisco, EC-Council etc…) et expert CCIE.

Ayant débuté avec un cursus très académique et technique, j’ai consacré les 4 premières années de mes études supérieures à affiner mes compétences techniques et à me focaliser sur ce qui constituait à l’époque ma vision de la réussite personnelle : devenir le meilleur dans son domaine pour décrocher l’emploi de ses rêves. A la fin de ma seconde année d’études, je décrochai mon premier contrat de professionnalisation pour un intégrateur IT d’envergure mondiale, et fut déployé chez un client européen à Toulouse, France. En résumé, ma vision consistant à travailler pour un grand groupe prestigieux et considérer que tout mon futur était acquis était sur le point de se réaliser. Du moins je le pensais.

Soyons clairs : ces deux années passées à travailler pour ce client furent incroyablement enrichissantes. Ayant eu la chance de collaborer avec des professionnels compétents, respectueux et coopératifs m’a permis d’en tirer le maximum de bénéfices. MAIS, bien qu’à l’époque je ne pouvais pas encore placer de mots sur ce que je commençais à ressentir, de nombreuses questions commencèrent à surgir : est-ce que le fait de travailler pour un grand groupe représentait mon but ultime ? Etait-ce à dire que j’avais atteint mon plein potentiel à seulement 20 ans, et que par conséquent je pouvais me permettre de me placer en « pilote automatique » pour le reste de ma vie ? N’avais-je pas d’autres choses à découvrir et à expérimenter ?

Il s’avérait que je commençais à ressentir les effets de ce que certains auteurs et psychologues appellent communément la « Rat Race ». Un terme un tant soit peu dédaigneux utilisé pour décrire l’état récurrent dans lequel se trouve une personne entièrement dépendante de son travail et qui par conséquent ne peut vivre pleinement sa vie, recommençant mois après mois sa routine. Le problème était que tout ceci me semblait normal, puisque le (fameux) système avait contribué à nous conditionner de la sorte et que cela était la norme pour la majorité.

 

2- L’élément Déclencheur

 

Plusieurs facteurs sont rentrés en jeu avant que je ne prenne conscience que d’innombrables opportunités et challenges étaient possibles, quelque part. Tout commença lors de mon voyage à Dubaï, mai 2017. C’était à l’époque la première fois que je quittais l’Europe et, bien que cela puisse paraitre anodin pour les personnes habituées à ce genre de voyages, cette expédition d’une semaine en solitaire constituait un nouveau monde pour moi.

Bien que cet environnement, non sans raison souvent qualifié de « superficiel », ne soit pas du goût de chacun, j’ai été impressionné par l’architecture présente à Dubaï ainsi que par le nombre d’entreprises ayant étendu leur activité au beau milieu du désert sur les rives du golfe persique. Au-delà de la simple ville, le modèle sur lequel repose l’économie locale m’a intéressé et je me suis rapidement surpris à me demander en mon fort intérieur : ‘Pourquoi ne pourrais-je pas aussi trouver un moyen d’étendre mon domaine de compétences afin d’apporter de la valeur business basée sur mon expertise technique ?’. En effet, les technologies de l’information continuent à faire parler d’elles à un rythme de plus en plus soutenu. Ne serait-il pas intéressant de considérer un départ, au moins temporaire, à l’étranger et considérer les différents moyens d’apporter cette valeur à ces nouveaux marchés ?

Ayant établi un partenariat avec UCLA Extension, Los Angeles, Californie, mon université française a décidé d’offrir à ses étudiants la possibilité de finaliser leur mastère à l’international afin d’obtenir un double diplôme mettant l’accent sur la gestion de projet et les compétences en leadership. Une opportunité toute prête à saisir venait de faire son apparition : les étudiants pouvaient le temps d’un an étudier dans une des meilleures universités publiques des États-Unis (selon Forbes et US News magazines), obtenir un diplôme délivré par UCLA Extension, prendre du recul sur le côté technique de l’ingénierie et étudier des problématiques business, management et autre ! Au final, je fus l’unique étudiant du campus à bénéficier de ce partenariat cette année. Mais cet unique choix a selon moi fait la différence.

Apprendre des grands personnages américains, hommes d’affaires, instituteurs et autres étudiants venant des quatre coins du globe a rapidement confirmé que la seule chose que nous savons est que nous ne savons rien, même si l’on peut parfois en penser autrement. A la lumière de toutes ces expériences, un apprentissage permanent et diversifié, allant de la littérature à la finance en passant par les sciences me permets d’évoluer sur une voie motivante et surtout me donne des objectifs pour avancer, éliminant l’ennui et la routine.

 

3- Nouvelles Perspectives

 

7 mois sont se sont passés depuis mon arrivée à Los Angeles. Plus que jamais, je comprends l’importance d’avoir des objectifs et des rêves pour pouvoir se réaliser. Mais plus important encore, il est absolument impératif de fournir des efforts et de ne pas rester statique pour pouvoir avancer. Chacun doit comprendre que tout commence et s’arrête quand nous le décidons.

Malheureusement, il me semble aujourd’hui que beaucoup de personnes se soient résignées à ne pas accomplir leurs rêves et ratent l’opportunité de vivre pleinement leur vie. Je suis intimement convaincu que chaque être humain possède une énergie en sommeil qui est capable d’accomplir de grandes choses, pour peu qu’elle soit stimulée. Comme le résume finement l’auteur américain Neale Donald Walsch: « La vie commence à la fin de notre zone de confort ». Cette citation touche une problématique à laquelle nous sommes tous confrontés, peu importe notre stade dans la vie. Rester focalisé, apprendre, avoir accès à de nouveaux environnements et réaliser ses objectifs est à mon sens le plus grand enseignement que j’ai pu tirer de cette année.

J’ai le plaisir de déménager au Canada (et plus particulièrement à Toronto), directement après avoir terminé mes études. Il s’agit à mes yeux d’une opportunité pour continuer à grandir tout en apportant de la valeur en collaboration avec des personnes de grande valeur qui semblent partager l’état d’esprit dépeint dans cet article.

Obtenir un emploi « sécurisé » n’est cependant plus ma première priorité. Pour citer l’Oracle d’Omaha Warren Buffet : « le seul investissement dépassant tous les autres est celui qui nous plaçons en nous-même. ».

En l’espace d’un an, je suis passé du stade d’étudiant sûr de sa voie à une personne plus ouverte, qui a choisi de prendre du recul et de développer de nouvelles compétences pour envisager de nouveaux horizons diversifiés. Chaque personne possède des objectifs, peu importe son âge, ou sa situation, et par conséquents les solutions qui s’offrent à nous pour y parvenir sont personnelles et uniques. L’élément principal à retenir de ces quelques paragraphes est qu’il n’y a pas de mauvais choix de vie. Même si vous êtes en désaccord total avec les défis et objectifs personnels évoqués décris ci-dessus, l’important est de comprendre l’état d’esprit et le raisonnement décrit et de comprendre comment une application pour soi pourrait changer votre manière de voir les choses. Si vous doutez de vos objectifs et rêves parce que la majorité ne le fait pas, faites-le vous ! Le doute tue plus de rêves que l’échec en lui-même : focalisez-vous et agissez !

Pierre C.

 

Parmi toutes les ressources disponibles, voici quelques exemples de lectures qui m’ont personnellement influencées:

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Let’s connect today

© 2019 Pierre Collard. All rights reserved. Solutions Architect Consultant at EVA GROUP.

Privacy Policy